Il faut se poser les bonnes Questions !                                                                   

En voici quelques unes pour vous guider :

Prendre le temps de réfléchir.

On ne se réveille pas un matin en se disant : "Tiens ! je me ferais bien un p'tit piercing, aujourd'hui." 

Quand vous entres dans une boutique de piercing en pensant "Pourquoi pas un nombril, allez !"

Tout est dit : ça sent la catastrophe...

 

Généralement, un piercing impulsif est très souvent regretté, voire mal vécu.

Porter un piercing, c'est avant tout un choix. Cela fait partie d'une démarche globale.

Certainement pas d'une promenade avec - en finalité - un piercing qui tomberait comme une envie ...

Le hasard est une mauvaise conseillère, sujet à bien des déceptions.

Les ennuis qui peuvent arriver après sont trop nombreux pour confier son corps au hasard.

 

Votre piercing, vous y réfléchissez depuis 3 ans (ou depuis 4 jours) mais vous y avez pensé.

Une envie qui a eu le temps de mûrire.

 

Les questions tombent avec une surprenante régularité. (vous pourrez le constater une fois que vous serez piercé) .

 

Est-ce que ça fait mal ?


Pour aborder ce passage, il faut - une fois de plus - ôter cette vilaine musique qui trottine dans la tête: "j'ai peur, ça fait mal!".
Ces questions cachent tout le reste. Avec ça dans le crâne, aucune chance que vous ayez, le moment venu, les yeux et les oreilles assez ouvertes pour voir si votre sécurité est vraiment respectée. Quand on a peur, on a une tendance naturelle (et justifiée) à ne pas regarder l'essentiel mais à se tourner vers ses émotions.

Je sais bien que ce n'est pas facile.

Ce n'est que du piercing pas une séance de tortures.

 

La tolérance à la douleur est variable d’une personne à l’autre.
Dans le pire des cas, attendez-vous à une sensation désagréable de piqûre, genre prise de sang, pendant la durée de l’acte (une seconde !), et peut-être ensuite une sensation de gêne qui va s’estomper progressivement. Rien de bien terrible.

 

Dans le lot des inquiétudes qui vous traversent l'esprit, il y a aussi les questions pour lesquelles vous ne possèdez pas de réponse.

Autant les poser à une personne sensée être compétente : Le pierceur !

 

  • Suis-je pierçable, seul un pierceur honnête vous le dira.
  • Voulez vous que votre piercing se voie ?
  • Quels sont les apriori sur le type de piercing que je veux porter ?
  • Savoir s'il sera accepté dans votre vie quotidienne,  professionnelle, compatible avec le sport que vous pratiquez, ou vos loisires.
  • Chercher un pierceur compétant et de réputation.
  • Se renseigner sur la sécurité qu'offre le pierceur.
  • Sur le suivi post piercing.
  • Poser les questions sur la sensation du piercing et si pour le type de piercing choisi, il existe une anesthésie.

Le choix du pierceur :

Le pierceur à la chaine ce reconnait :

  • aux longues files d'attentes.
  • au débit de client de 5 à 7 minutes maximum,
  • à l'absence de suivi sérieux post piercing,
  • à l'absence d'explications sérieuses des soins.
  • souvent il vous remet une feuille de soins et n'oublie pas de vous vendre ses  produits de soin
  • c'est celui qui répond rapidement à vos questions - quand il répond - pressé de faire son trou.

 

Il est de votre droit de visiter les locaux avant de prendre une décision.

Le piercing pas chère ... pas sûre

Certains ou certaines n'hésiteront pas à flamber 150.- fr  ou plus dans des fringues ou des chaussures (qui seront démodés et hors d'usage peu de temps après) et, on va retrouver ces mêmes personnes choisir un perceur pas cher alors qu'on est dans le domaine de la santé.

Il faut réfléchir autrement, le prix d'un piercing se divise en 3 parties : l'Acte (faire le trou), le Bijou, le Temps consacré à le faire et vous expliquer les soins. Pour qu'un piercing ne soit pas cher, il faut  forcément gratter sur certains aspects :

  • gratter sur la qualité du bijou ou sur la matière.
  • gratter sur la sécurité.
  • gratter sur le temps qu'on vous consacre.

 

Au lieu de vous précipiter chez le moins cher, posez vous la question et posez au pierceur, les questions qui vous aideront à faire la différence.

 

  • Combien de temps dure le rendez-vous ? (5 à 10 minutes : trop court)
  • Quels types de bijoux pose-t-il ? (acier chirurgical : à éviter)
  • Y a t-il de vraies visites post piercing et combien ? (au moins 2 et pas juste un coup d'oeil)
  • Explique-t-il les soins clairement ? (rdv = 5 à 10 mn ne comptez pas sur les explications)

Ne choisissez pas le perceur le moins cher ou le plus percé, mais optez plutôt pour le plus calme, avec un discours clair et modéré.

 

La proximité géographique :

 

Devrait être le premier critère.

Cela signifie : pas de piercing pendant les vacances chez un pierceur que vous ne reverrez pas ou qui n'est pas en mesure de vous assurer un suivi à distance. Les galères qui s'en suivent sont toujours désagréables à vivre.

 

 

 

Avant de se faire piercer
© 2019 studio-seven